"Nous sommes l’architecte de nous-mêmes de notre santé ou
de notre maladie suivant le choix de notre mode de vie.
Il est impossible de dissocier note santé physique de notre
être psychologique, émotif et spirituel."

"Le bon fonctionnement et le dérèglement d’un organisme
sont étroitement liés 
à la façon dont l’individu
se comporte face à la vie,

selon qu’il l’empoigne ou qu’il la subit."

« La santé est notre héritage, notre droit.
C’est l’union parfaite entre l’âme, l’esprit et le corps;
il ne s’agit pas d’un idéal éloigné et difficile à atteindre,
mais d’un idéal si simple et si naturel qu’il échappe
à beaucoup d’entre nous. »

Dr Edward Bach

 
Naturopathie

La Naturopathie selon Energie Equilibre

«La naturopathie se définit comme étant la philosophie, l'art et la science qui visent à apporter à l'être humain le plus haut degré de santé possible en lui apprenant à gérer correctement ses habitudes de vie.»

«Fondée sur le principe de l’énergie vitale de l’organisme, la naturopathie rassemble les pratiques issues de la tradition occidentale et repose sur les 10 agents naturels de santé.

Elle vise à préserver et optimiser la santé globale de l’individu, sa qualité de vie, ainsi qu’à permettre à l’organisme de s’auto-régénérer par des moyens naturels.»

Les bases de la naturopathie sont le vitalisme, l'humorisme, l'hygiénisme et le causalisme.

 

Philippe Dargere, Président de la Fédération Européenne de Naturopathie (FENAVI) rappelle : "En 1935, le biologiste Pierre Valentin Marchesseau (www.marchesseau.fr) a été le premier à codifier et à synthétiser la Naturopathie dans son essence la plus pure, reposant sur :

    - une philosophie : "Le vitalisme", une science "L'humorisme" et des techniques au nombre de 10 : la bromatologie (diétique et nutrition), la biokinésie, l'hydrologie, la psychologie, la pneumologie, la chirologie (massages et manipulations), la réflexologie, l'actinologie, la phytologie et la magnétologie.

 Le cadre naturopathique s'établit sur ces 10 techniques, 3 cures (détoxination, revitalisation dynamique et stabilisation évolutive, 7 tempéraments et 4 corps énergétiques. L'enseignement de ce biologiste est très proche de l'hygiénisme du fait de l'absence de remède. Ne jamais oublier en naturopathie c'est le global qui auto-guérit le local. L'organe malade n'est pas le responsable, mais la victime.

 

Les Principes de la Naturopathie

 

Hippocrate disait: "La Nature suffit en tout, pour tout" (Littré, 103,IX). D'après la doctrine hippocratique, la maladie est avant tout due à un encrassement des humeurs de l'organisme (sang, lymphe, bile, liquide céphalo-rachidien). Les symptômes pathologiques (toux, fièvre, éruptions, etc ...) sont des crises de purification humorale et d'élimination toxique. La naturopathie consiste à aider cette purification.

La naturopathie mise beaucoup sur l'auto-guérison, mais avec cette nuance que la force vitale de la personne doit être suffisante. Dans le cas contraire, c'est à la médecine (classique) de prendre en charge la personne. Le pôle d'action principal du naturopathe est le drainage, tant "psycho-émotionnel" que physiologique et humoral (les humeurs sont les liquides physiologiques circulants dans le corps : sérumsang etlymphe). Mais le véritable champ d'action de la naturopathie est la prévention, par l'adoption d'un ensemble de techniques naturelles permettant de suivre une meilleur hygiène de vie, pour la personne qui s'y exerce, et de se maintenir à un tel niveau de santé que les dites "maladies" n'ont pas ou peu de prise sur sa personne. Ainsi, le naturopathe n'intervient-il pas dans les troubles ou maladies graves.

L'organisation mondiale de la santé a défini la santé non pas comme une simple absence de maladies, mais comme une sensation de bien-être, à la fois physique et psychique. C'est cet objectif que la naturopathie tente d'atteindre par ses techniques et conseils.

La naturopathie est une médecine naturelle, préventive, éducative et holistique. Elle peut trouver ses limites dans certaines affections aigües qui se sont installées sur un terrain mal préparé. Dans ce cas précis, l’action naturopathique consistera à inverser ou modifier la nature du terrain.

Le naturopathe effectuera un bilan vital, unique et personnel, respectant les caractéristiques physiques, physiologiques et psychologiques du patient qui sera pris en charge dans sa globalité, grâce au dialogue instauré par le thérapeute et à son conseil.

Il complètera éventuellement le décryptage des déséquilibres en ayant recours à l’iridologie. La naturopathie est une démarche active qui implique directement le sujet et le considère comme l’acteur de sa santé. Elle ne se substitue pas à la médecine traditionnelle.

Les 7 principes de la Naturopathie sont :

  • d’abord ne pas nuire ("primum non nocere")
  • la nature est guérisseuse("vis medicatrix naturae")
  • identifier et traiter la cause ("tolle causam")
  • traiter la personne globale
  • le thérapeute est un éducateur
  • la prévention est la meilleure des cures
  • établir la santé et le bien-être.

La naturopathie utilise plusieurs "techniques" ou spécialités, dont :

Ainsi que différentes techniques de massages thérapeutiques adaptées suivant le cas :

 

Depuis 1898 (textes fondateurs de John Scheel et Benedict Lust) aux États-Unis et depuis 1935 en France, les 10 techniques sont classées comme suit :

  1. L’alimentation ou hygiène nutritionnelle (diététique, nutrition, cures saisonnières…)
  2. La psychologie ou hygiène neuropsychique (relaxation, gestion du stress, hygiène relationnelle, relation d’aide, psychothérapies brèves, sophrologie…)
  3. Les exercices physiques ou hygiène musculaire et émonctorielle (gymnastiques douces, culture physique, yoga, stretching, danse, arts martiaux, bicyclette, natation…).

 

Ces trois premières techniques, dites majeures, sont considérées ainsi comme nécessaires et suffisante à l’entretien de la santé. Dans la plupart des cas, la situation de santé implique toutefois d’avoir recours à d’autres outils hygiénique ou thérapeutiques, nos 7 techniques secondaires :

  1. L’hydrologie (utilisation de l’eau chaude, froide, tiède, alternée… locale, générale… interne, externe… douches, bains, thalassothérapie et thermalisme, argiles…)
  2. Les techniques manuelles jadis nommées chirologie- (massages non médicaux de type californien, coréen, Amma, onctions aromatiques…)
  3. Les techniques réflexes ou réflexologie (appliquées au pied, à l’oreille, au nez, dos…; shiatsu, méthodes de Knap, Jarricault…)
  4. Les techniques respiratoires jadis nommées pneumologie- (empruntées au yoga, aux arts martiaux…; méthodes de Plent, de Jacquier, ionisations…)
  5. Les plantes ou phytologie (revitalisantes, drainantes, adaptogènes… et les huiles essentielles…)
  6. Les techniques énergétiques (recours aux différentes formes de magnétisme, aimants…)

Et les techniques vibratoires jadis nommées actinologie- : utilisation des couleurs, des rayonnements solaires, lunaires, IR…).